1/17/2010

In memoriam de Gaza: "To Shoot an Elephant"

L’hiver dernier, la bande de Gaza était le théâtre d’une horrible guerre menait par les israélites à l’encontre des gazaouis au su et au vu de la communauté internationale dite protectrice des droits de l’Homme.

Un an après rien n’a changé, gaza étouffe. L’étau se resserre sur une population affaiblie par la guerre et qui n’a pas encore pansé ses plaies. Le blocus inhumain semble être interminable et la situation va de mal en pis.

Sur le front, on dénote l’absence flagrante de journalistes et de reporters en raison du black-out médiatique imposé par les israéliens. Et même ceux qui étaient présent subissaient la pression et la surveillance accrue du Tsahal.

Parallèlement, aux bombardements meurtriers, on se livrait à une autre guerre celle de l’information et de la désinformation. Une guerre faite d’images et de vidéos où l’industrie occidentale de l’information et notamment les JT diffusaient une information édulcorée dont le but final était le détournement de l’opinion publique international en faveur de la cause sionistes. C’est le bourreau qui s’érige en victime.

S’ajoute à cela, la guerre cybernétique que nos facebookeurs tunisiens (arabes et autres) ont menés afin de dénoncer les affreux crimes de guerre des colons juifs.

In memoriam de ses douloureux évènements, le 18 janvier 2010 à 18h, la maison de la culture maghrébine Ibn Khaldoun diffusera le Film documentaire « to shoot an elephant » qui passera partout dans le monde le même jour à la même heure pour le soutien de Gaza et qui nous offre un précieux témoignage sur les attaques de l'armée israélienne dans la Bande de Gaza .



Cette projection mondiale est organisée pour nous rappeler que la situation à Gaza n'a pas changé. Et qu’il est de notre devoir de s’informer et d’informer sur le conflit israélo-palestinien qui déchire le proche orient depuis plus d'un demi-siècle. Alors n’hésitez pas à y aller c’est pour la bonne cause.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire