8/31/2009

Propagande médiatique

Lors de mes flâneries quotidiennes sur le net, je suis tombé sur un article qui m’a interpelé et dont voici l’extrait le plus frappant

« Pas un seul parmi vous n’ose écrire ses opinions honnêtes et vous savez très bien que si vous le faites, elles ne seront pas publiées. On me paye un salaire pour que je ne publie pas mes opinions et nous savons tous que si nous nous aventurions à le faire, nous nous retrouverions à la rue illico. Le travail du journaliste est la destruction de la vérité, le mensonge patent, la perversion des faits et la manipulation de l’opinion au service des Puissances de l’Argent. Nous sommes les outils obéissants des Puissants et des Riches qui tirent les ficelles dans les coulisses. Nos talents, nos facultés et nos vies appartiennent à ces hommes. Nous sommes des prostituées de l’intellect. Tout cela, vous le savez aussi bien que moi ! » (Cité dans : « Labor’s Untold Story », de Richard O. Boyer and Herbert M.Morais, NY, 1955/1979) »

Des propos alarmants mais, malheureusement, si proche de la réalité. Sommes-nous devenus dupe à ce point pour croire tout ce qu’on nous raconte ?

Il faut dire que la machine de propagande médiatique est bien armée et possède des arguments de dissuasions inébranlables qui affaibliraient les plus téméraires d’entre nous. Et ce n’ai pas les exemples révélateurs qui manquent, allant de la supercherie des armes de destruction (ou plutôt de dessuassions) massive jusqu’aux interviews, reportages et faits divers bidonnés qui hantent nos JT et les colonnes de la presse écrite. Bien que cette vision de la situation actuelle semble être un peu chaotique. Il reste toujours une lueur d’espoir qui jaillira suite à la prise de conscience du lecteur (récepteur) qui malgré toute cette duperie mentale arrivera tôt ou tard à faire la part des choses.

Mais à quel prix ? Et au bout de combien de temps cela perdurera ? Des questions qui résonnent dans ma tête sans que j’y trouve une réponse pertinente…


P.S : la propagande médiatique est un sujet fort intéressant qui mérite plus qu’un simple billet laconique. Mais pour faute de temps ainsi qu’un manque d’inspiration (à vrai dire) je me suis contenter de peu, j’aimerais prochainement traiter ce sujet avec de plus amples détails.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire